MA DEMEURE

J'ai mon hamac dans les ramages des oiseaux
Quand la brise les berce la plus haute cime,
J'ai mon auberge la grand-hune sur l'abme
Et mon plus doux sommeil au sein mouvant des eaux.

Je campe avec le vent, les ombres, les nuages,
J'ai ma couche d'un soir dans les champs de bl mr,
Dans la rumeur des Pins qui dansent dans l'azur,
Dans les sables marins, dans les herbes sauvages.

Je loge tous les jours prs des chats endormis,
Dans le cur du jasmin, dans ceux de mes amis,
Dans la bont qui fait plus belle notre terre ;

J'ai ma blanche terrasse au bord du Golfe bleu
Ma grotte radieuse au cur du grand mystre...
Mais ma demeure, o donc la cachez-vous, mon Dieu ?

6 mars 1978