Avant-propos

 

 

 

Ces mémoires n'ont aucune prétention littéraire, philosophique ou psychologique. L'auteur n'a pas cherché à faire une autobiographie romancée, ni à aborder des problèmes existentiels, ni à analyser ses états d'âme.

Il a voulu décrire son itinéraire d'enfance et de jeunesse au sein d'une famille de la France de l'Est, ancrée depuis des siècles dans un terroir rustique et original. Il s'est efforcé d'esquisser le cadre familial et social d'où il est issu et de rappeler le souvenir de gens simples et laborieux, ces anonymes que l'histoire ignore et qui pourtant furent les principales victimes des tragédies du passé.

Ces chroniques relèvent donc quelque peu du domaine de la sociologie et de l'histoire, à vrai dire au sens le plus dramatique, car la génération de l'auteur est née au lendemain de la Première Guerre mondiale et a subi de plein fouet les événements de la Seconde.

Nul ne peut oublier de pareilles expériences. La raison commandait d'en tirer les conséquences. L'auteur a tenté de le faire afin de dépasser les funestes conflits qui dévastèrent la France et l'Europe.

Cet ouvrage s'appuie sur les souvenirs personnels de l'auteur, sur ceux de ses proches et sur des documents familiaux.

L'auteur le dédie à la mémoire de ses parents et à tous les membres de la famille aujourd'hui disparus, ainsi qu'à son épouse, à ses enfants et petits-enfants.